Au gré du Vent Alain Herrault
Au gré du Vent

 




____ Images du ciel Grenoblois au fil de l'eau (et au gré du vent !!!) ____

 


Ubaye la Belle:   www.alainherrault.com/fr/actualite.html



Mardi 26 janvier 2016

Le ciel reste dégagé, surveillons le lever de lune même si sa rondeur ne sera plus totale !



Le Ferouillet accouche d'un bel astre. Spectacle sans cesse renouvelé.



Lentement, inexorablement, elle abandonne les crêtes pour flotter dans le noir de la nuit



Un banc nuageux pour l'écharper.



Un peu de recul !



Et pendant ce temps, sur Chamrousse ..........



Lundi 25 janvier 2016

et une jolie lune au dessus de Belledone




Samedi 23 janvier 2016

Petite visite de courtoisie au vieux chêne que la lune devrait ce soir venir taquiner.  L'arbre était si beau que les montagnes poussèrent autour.



Une courbe, des lignes, absolument incroyables.



Avec un petit photographe ?



aux derniers rayons du jour



l'autre perspective du bel arbre.



En zoomant sur la Grande Lance de Domène



La fameuse heure bleue.



Tiens, voilà la Miss. Malheureusement un peu tard pour la gestion des contrastes !!!



La nuit s'installe mais la fière silhouette déchire toujours l'encre bleue du ciel d'hiver.



Variations autour des ramures du Vieux Chêne et du satellite préféré de la terre.



La vallée s'éclaire à son tour



Il me faut y replonger.


Jeudi 21 janvier 2016

Quelques flocons pour donner une courte illusion d'un paysage hivernal



La barre des Ecrins et l'Olan, deux des géants de l'Oisans



Le Ventoux au dessus des brumes



Tiens revoilà nos planeurs



Le Vautour Fauve



Le Gypaète barbu



Pas certain que la neige soit du goût de tout le monde !



Sur la route du retour, la lune en équilibre instable sur un dos de chameau. Elle finira par rouler.


Dimanche 17 janvier 2016

Les nuages et Belledonne se livrent un joli combat tout au long de la journée. Avantage Belledonne en soirée.



Le soleil passe enfin. Une forme familière se déssine.



peu à peu les crêtes apparaissent



spectacle sans cesse renouvelé.



Tout Belledonne se libère peu à peu de cette emprise nébuleuse.



Ultime résistance de nos nuages. la Grande Lance au soleil



Petit embrasement du soir.



le soleil est couché. la fameuse heure bleue sur Prapoutel et un massif des 7 Laux particulièrement plâtré.



la nuit tombe, les lucioles s'activent dans la vallée.


Samedi 16 janvier 2016

Un peu de neige, un peu de graines de tournesol, un peu de visites à plumes



Monsieur ou madame Rouge-gorge



le très coloré chardonneret



Madame Bouvreuil ne laisse pas sa part au chat.



La pointure au dessus: le geai des chênes.


Mercredi 13 janvier 2016

La neige est là. De ce pas, allons la fouler !



Le Mont Aiguille se fait une beauté dans les eaux du grand lac de Ruthiere !!



C'est blanc mais la couche est maigrichonne à 1000 m, ce qui n'est pas pour déplaire à ces beaux chevaux.



En se retournant sur la route, on aperçoit  les Ecrins totalement plâtrés et le Bonnet de Calvin qui en redemande.



passage d'un rêve.



Plâtrage sur les hauts plateaux également au dessus de 1600 m



rencontre là haut avec une paire de cornes et son propriétaire !!!



salut, c'est de la bonne !!



Dis donc, Roger, tu peux mettre ta corne ailleurs !!!



3 heures en leurs paisibles compagnie (et inversement)



Monsieur est un excellent modèle !



Le type de trophées que certains préfèrent au dessus de la cheminée !!!!!      Pas moi !



Dimanche 10 janvier 2016

La neige enfin serait au rendez vous !!!



Tout commence par un joli nuage sur Bastille.



Suivi par une grosse carresse sur le Rachais.



Enfin, Belledonne lève le voile sur le grand blanc annoncé




Dimanche 3 janvier 2016

Ce matin, des brumes de vallées m'ont attiré sur mon perchoir préféré. 



Une grosse antenne bien connue des grenoblois !



Nous voilà au dessus de la cuvette grenobloise, au niveau de la Chapelle de la Tour sans Venin



Un petit coup de frontale sur les murs de la vieille batisse.



Bastille est dedans, Les Hauts de Corenc s'en sortent mieux.



Parfois le niveau de brumes effleure la hétraie !!  cherchez l'intrus !!



Ce qu'il reste du chateau de la Tour sans Venin sous un firmament étoilé.



Le col de Comboire à son tour caressé par les nuées.



Le peintre dans son décor



Puis le soleil fut.



enfin, nos 3 Belles déjà gagnées par les nuages annonçant une suite plus arrosée.

Vendredi 1 Janvier 2016

  et bien nous voilà rendus en 2016 !  et pour commencer, le plaisir non feint de vous souhaiter
le meilleur pour cette nouvelle année. une image que j'aime beaucoup pour vous saluer



et puis, l'année commence par de jolis jeux de nuages sur nos massifs qui ont entendu parlé de neige fraiche à venir !!!



Belle lumière sur Chartreuse



Belledonne apparait puis replonge de nouveau dans les nuées.



Dernières couleurs du jour



Les pistes de Chamrousse aux premières heures de la nuit.

Mardi 29 décembre 2015

l'année se meurt dans une ambiance inéxorablement sèche et douce, chose qui semble vouloir ne plus être d'actualité dans quelques jours



Jolie formation aux premières heures du jour

Mercredi 23 décembre 2015

Retour sur la Drôme et ses grands planeurs



Un vautour fauve se prend pour un cigogne.



passage d'un couple illégitime. un aigle royal et un vautour fauve.



On me laisse un peu de place, les garçons ?



Vous voyez, il y a de la place pour tout le monde !!!



Passage furtif et apprécié de monsieur Gypaète !


Dimanche 20 décembre.

Continuons à profiter de cette météo décalée.



Un chasseur de Parhélies au sommet du Moucherotte



Une mer de nuages finit de se dissiper sous un soleil des plus vaillants.



Et revoilà notre fameux chasseur de parhélies.



Deux grands corbeaux s'amusent avec un vent fort en crêtes;


Samedi 12 décembre 2015

en descendant plus au sud ...........



un fier profil que cette face est du Mont aiguille



Une silhouette sur un rocher


Vendredi 11 décembre 2015

et toujours cette anormale douceur sur nos Alpes qui languissent la neige



un petit vent du sud s'amuse à modeler les nuées.



de tres belles couleurs au lever du jour


Belledonne en reste baba 



en direction des 7 Laux.

Dimanche 6 décembre 2015

Météo hésitante entre douceur, nuages et apparitions timides du soleil ! Nuages à tous les étages.



Soleil pleine bille et une mer démontée qui se fracasse sur Taillefer.



le stratus part en lambeaux



la Pinéa agacée par les nuées, Néron plus serein mais à l'ombre.



La coiffe de Chamechaude



Le Mont Blanc et Bastille tapent la causette



Tsunami sur la ville.



heureux les habitants du 25 eme !



COP21 avez vous dit ?



La fabrique de nuages.



Bien perdue notre Tour Perret



Le soleil passe en force enfin.



enfin Bastille passe au soleil.


Samedi 5 décembre 2015

La douceur revient en force faisant douter la nouvelle neige



la superbe ferme de la Balme à Méaudre entre deux couches de nuages.



Samedi 28 novembre 2015

Temps couvert. les températures remontent mais le week-end restera très gris.



Il y a de la friture sur la ligne ! n'appellez pas Mr Darty !  je crois que j'en connais l' origine.



Les fameux toits en sauts de moineaux du Vercors !! Bien nourris, les moineaux du Vercors !!



En tout début de nuit, une éclaircie, et une lune en pleine forme.


Vendredi 27 novembre 2015

Le soleil était là mais il fallait aller le chercher au dessus de 1800 m ! mais, mauvaise pioche,  je n'étais qu'à 1750 !!!



Petit coucou à la biquette du coin !



La suite ne fut que blanc et gris.



Sur le retour, un chevreuil gratte la neige pour trouver pitance.



Vu également 3 aigles royaux dans la brume dont ce superbe jeune 1er hiver.



Lundi 23 novembre 2015

la neige, le vent du nord qui refuse de lacher les reliefs. Allons de ce pas taquiner le vent des crêtes.



Le monstre de givre me regarde du coin de l'oeil.



Il m'est apparu dès mon arrivée puis me fit un dernier coucou avant d'être gobé par les nuages.



superbe lumière également sur les Rochers du Parquet.



le Grand Veymont et des nuages de plus en plus oppressants.



Ne serait ce pas le paradis blanc ?



Le soleil filtré par les nuées se prend pour la lune.



la suite fut plus blanche, froide et ventée.



squelettes de givre figés dans le blanc



Le chemin de crêtes n'offre guère d'espoir !! aujourd'hui, ce sera dedans !  à moins que ..........



Les chocards se régalent de ces conditions sibériennes.



Ils étaient légion.



Puis, enfin, un petit coin d'azur inespéré



Des ambiances Samiveliennes.



Attention aux corniches !



Dernière  fenêtre bleue avant de replonger dans le blanc glacial.


Dimanche 22 novembre 2015

la neige est annoncée. fin de la récré !



Mon Youca se fait du soucis car il a eu écho du dernier bulletin météo



Et il avait raison, ce coup-ci, on passe aux choses sérieuses.



Je profite de ces derniers coups de pinceaux de l'automne, et de ce passage irrémédiable de saison.  Une valériane hurle sa stupeur.



Un jaune jasmin d'hiver déchire le blanc une dernière fois.



et que dire de ces ultimes feuilles d'un érable japonais.



me voilà parti au sommet du Moucherotte en espérant que le nuage me sera indulgent.



Doucement, entre deux rafales glaciales, le bleu parvient à repousser le blanc.



enfin, les crêtes du Vercors apparaissent mais le nuage est tenace et n'a certainement pas dit son dernier mot.



J'ai eu droit à 5 minutes d'un Pic Saint-Michel plutôt discret.



Au tour du refuge du Moucherotte de passer au soleil pour quelques courts instants.



La table d'orientation et le fameux radar pluviométrique dominent une cuvette Grenobloise cernée par les nuages.



petit coup de spot sur la forêt en contrebas.


Vendredi 13 novembre 2015


Ca tourne à l'obsession, je dois l'admettre: direction la drôme des Collines et ses grands planeurs.



Ces brumes de folies sur fond de combes et de crêtes se succédant jusqu'au Ventoux.



3 fauves attendent le bon thermique !



Peut-être maintenant ?



superbe volatile.



J'en ai même vu voler un sans tête !  fort, non ?



et pour finir, ces fameux jeux de brumes déchirés par nos oiseaux.






Des images que j'ai eu grand plaisir à réaliser !


Mercredi 11 novembre 2015 - apres-midi


Promenade dans notre beau Vercors. Direction plateau des Ramées, où de nombreuses familles profitaient d'un automne d'une rare indulgence.



Les nuages sont encore présents mais un soleil généreux finira par leur tordre le cou.



Kairn équilibriste



Un 180° sur les crêtes.



Les inévitables compagnons des cimes: les Chocards.



Petit groupe en crêtes sur fond de brume.



absolument fana de ces jeux de brumes.



Surtout si un chocard décide de passer par là !



En zoomant sur le Mont Blanc



coté Meije, c'est pas mal non plus !


Mercredi 11 novembre 2015 - Matin

Une tres belle journée avec un stratus à 1000 m me permettant de taquiner  l'écume des nuages.



950 m exactement



Puis la couleur fut.



Puis doucement le plafond est remonté d'une centaine de mètres me plongeant à mon tour dans la purée.



J'ai fini par trouver un joli belvédère me permettant de me positionner en fonction de l'humeur du stratus.



Simplement magique.   Un pylone subira ma retouche implaccable !!!



version plus large avec le pylone.



Je me suis gâvé !



suspendu



Puis je me suis interessé aux contre jours !!



je ne savais plus où donner de la tête !



les fameux toits en sauts de moineaux ...



aux frontières du réel.



et de l'autre coté, un superbe arc de brouillard avec son spectre de Broken, phénomène pas simple à capturer.



Version chevaline de ce phénomène optique.



quelle superbe matinée.

Dimanche 8 novembre 2015

cette douceur exceptionnelle persiste, et de gros écarts de température entre jour et nuit et une rosée abondante m'invitent à regarder de plus près
ce qui se passe au sol.



perles de rosées sur une feuille, embarquées.



plaisir du détail. géométrie du hasard.



Je suis une sauge, et je pousse en mai !! mais j'ai perdu ma montre.



assez incroyable un 8 novembre.



vendredi 6 novembre 2015

un peu de vent du sud, un petit soleil rasant et c'est la magie qui opère au dessus de Belledonne



Lenticulaires multi couche


Dimanche 1 novembre 2015

Encore et toujours la Drôme des collines.



Bancs de brumes sur les combes du Trièves



Le  bisou du soleil sur le Bonnet de Calvin.



Une silhouette familière en me retournant.



Entre les racines, une muse, c'est là qu'elles vivent, parait il !



jeux de brumes sur la Provence.



Couple d'aigles royaux, un jeune et un adulte pour notre plus grand plaisir.



accompagnés par Kirsi, le Gypa 2013.



le même, en vue plongeante. on devine l'antenne de sa balise.


Vendredi 30 Octobre 2015

et c'est reparti pour la drôme des collines !



et ses planeurs géants



Sur la route, le passage au col de Menée et les toutes dernières fusées de couleurs.



La suite ne sera que pour les rapaces.  Une petite troupe de Vautours en fond de vallée.



Sur fond de premières neiges, deux vautours me survolent.



Tres vite rejoint par un gypaète barbu.



mais pas toujours "copains comme cochons".



le vol du dernier des locataires réintroduits de nos préalpes. du bonheur.



Le grand corbeau ne semble pas apprécier cet intrus mal rasé.



passage juste au dessus de moi. l'oeil est attentif.



nouveau passage, encore plus proche. le gypa est décidément très curieux.



passage en dessous ce coup-ci pour nous faire apprécier la perfection de son plumage luisant au soleil d'automne.



derniere visite sous les ultimes couleurs.



j'en oubliais les maîtres des lieux.



Grosse journée avec l'ami Jean au pays des grands fauves.


Dimanche 25 octobre 2015

Une météo moins mauvaise qu'anoncée, on ne s'en plaindra pas.



Classique, j'en conviens, mais toujours aussi magique.



La lumière de fin de journée fut fameuse également.



avec un long bras, on peut toucher la montagne.  la limpidité de l'air est exceptionnelle.



Timide rougeoiement sur la Grande Lance aux tous derniers rayons.



Chamrousse, configuration automne.




Samedi 24 octobre 2015

Retour sur le vallon de Combeau aujourd'hui déserté par les troupeaux.



Cercle parhélique sur cairn géant !



Tout a commencé par un super lever du jour sur le Dévoluy.



Puis la lumière déchira le givre ambiant.



Difficile de résister à ces deux Mont Aiguille.



Le ciel s'est vite encombré de nuages d'altitude me livrant une délicieuse lumière nacrée.



Le seigneur du coin, fier et hautain n'en n'a que faire de ces cirrus.



Borie de Chamousset et la Montagnette.



Rencontre avec la louve du Vercors.



Décor épuré, les sonnailles des brebis ont quitté les hauts plateaux. Le silence est roi, moi également !



Le coucou en passant au Gardien du vallon .


Vendredi 23 octobre 2015

Passons coté Drome à la limite du stratus !!!



les deux géants de Provence:  Le Ventoux et le Vautour Fauve.



Le Rocher de Combeau hésite encore entre le bleu et le blanc.



Je passe le stratus et le regarde durant des heures se désagréger en passant la fenêtre provençale du col de Menée.



Doucement le niveau s'abaisse libérant un à un les sommets du coin.



Les Ecrins, du haut de leurs presques 4000 n'en ont que faire de ces brumes de vallées !



La soupe déborde. le stratus libère doucement le vallon de Combeau.



Le Fauve et les Pourpres.



Cherchez l'erreur !!



le vol du géant.



sur fond de drome provençale.


Jeudi 22 octobre 2015

Un bon vent du sud, de la nébulosité anoncés:  ça sent le beau nuage à plein nez !



et effectivement Belledonne se pare de ses plus beaux oriflames.



La suite ne fut qu' ondulations.



et même en fin de journée, les nuages dansaient avec les montagnes.


Samedi 17 octobre 2015

Nous avons la chance d'assister à la transhumance des 50 merens de l'élevage du Percy, du vallon de Combeau où ils ont passé toute la belle saison,
jusqu'à l'Etoilette où ils resteront jusqu'aux premières chutes de neige. Cette expérience fera l'objet d'un édito dédié.



Juste une image pour vous situer l'ambiance extraordinaire de cette  aventure.

Mais nous sommes partis tôt ce fameux matin à la rencontre de nos chevaux, profitant alors d'une exceptionnelle lumière d'un lendemain de premières neiges.



Au col de Menée, le ton est donné. Nous passons au dessus du stratus. le givre et la neige de la veille subliment les dernières couleurs de l'automne.



en se retournant, on aperçoit les quartiers d'automne de nos merens.



un platrage de surface sublime le décor.



Nous retrouvons le Mont Aiguille qu'un soleil prometteur réchauffe. Le stratus n' y résistera pas.



à notre tour de profiter de ses premiers rayons. Il eut la bonne idée de sortir au sommet du Mont Barral !



Nous savons que ce givre ne sera plus que souvenir dans les heures qui viennent.



Le vent à givré les arbres épargant l'herbe créant un paysage suréaliste. N'est ce pas Géraldine ?



Des conditions d'une rare beauté.



Les saisons se piétinent, se repoussent et se plaisent  à nous troubler.



le fond du vallon de Combeau verdit dès que le soleil l'atteint. le givre et la neige vont se retirer en douceur.



Un gros passage de ramiers et autres migrateurs perturbé par des tirs récurrents de chasseurs à l'affut. la route de l'Afrique ne sera pas simple



Nous allons quitter la blanche montagne pour retrouver les couleurs de l'automne.



Ha, mais volià les chevaux ! Je dois vous laisser !! la suite dans un prochain édito




Dimanche 11 octobre 2015

Retour au Pas de l' Aiguille pour écouter chanter les couleurs.



Magique, non ?

Une brume résiduelle occupe l'espace à 1400 m



Apparition des Roux !



Insulaire, vous avez dit ?



Le stratus s'éffiloche doucement. la magie opère.



Il n'est bientôt plus qu' un doux souvenir.



Il y a pire pour passer l été.



Un pano de tête Chevalière qui nous ammène jusqu'au sud Dévoluy. Le stratus a totalement fondu.



Coté sud, le vallon des Arches et son incroyable géologie.



Telles des tranches d'agates, les couches se succèdent nous racontant l'histoire de notre terre.



Entre végétal et minéral. Flamboyant.



Le zoom ne sait plus où donner de la tête.



Dernier plan sur cette fabuleuse montagne.


Samedi 10 octobre 2015

Aujourd'hui, un comptage international gypaètes nous emmène sur le sommet de la Montagnette pour tenter de voir passer l'un de ces superbes planeurs, mais
mais encore faut il que les nuages nous y autorisent !!!



deux heures au sommet dans la purée sous un vent glacial avant que le bleu, enfin ne s'en mêle !!



la suite fut haute en couleurs.



Les conditions idéales pour voir Mr Brocken !



le Mont-Aiguille, enfin



la Bêêêêête !



Apparaissent à leurs tours Baconnet, Chartreuse et Bauges.



Puis une silhouette se déssine en direction de l'Obiou.



Kirsie, Gypaète relaché en 2013 sur le Vercors Dromois reconnaissable à son antenne et ses plumes décolorées. Un grand moment que ce survol.



Il nous faut redescendre à regrets. Les nuages décorent les combres, la hétraie est à son paroxysme.



Belle journée d'automne, nest-ce pas Géraldine et Cédric ?

Top